Jardins artificiels

Certains idéaux semblent traverser les époques comme ce projet de jardins artificiels. Malgré la densification architecturale croissante de ces villes, la présence de gazon voire synthétique, reste une priorité pour l’Homme.

La préoccupation du vert est à notre époque de plus en plus importante, si trop peu d’espaces verts n’ont été conservés, ou qu’ils n’existaient pas vraiment (à Dubaï le climat étant aride, peu d’espaces qualifiés de « vert » ne pouvaient être sauvegardés) ils font aujourd’hui l’objet de beaucoup de débats, et relancent le débat du gazon synthétique, voire de la pelouse artificielle.

C’est pourquoi la création de jardins artificiels, à base de pelouse synthétique est souvent la seule solution. Dubaï à la différence de Manhattan peut s’étendre car la ville dispose de vastes alentours encore constructibles, susceptibles de recevoir du gazon artificiel. Ainsi à côté de la verticalité des grattes ciel de Dubaï, on voit fleurir des pelouses synthétiques dans la ville pour combler ce manque de vert. Le période de la pelouse artificielle n’est pas encore révolue.