Illustration de Sécheresse 2022 : restrictions précoces et projections alarmantes

Sécheresse 2022 : restrictions précoces et projections alarmantes

Chronomètre temps de lecture 3 min. Published by Azurio, le 8 avril 2022

Sécheresse et restriction d’eau battent des records. Après un hiver historiquement sec, certaines communes ont déjà fermé leurs robinets. Une canicule aggraverait encore les choses.

Allons-nous devoir faire la danse de la pluie ? Cette transe nous sauvera-t-elle d’une chaleur qui rend fou ? Canicule et pénuries d’eau : ce cumul fait perdre la raison. Parfois, la vie. S’il existe un chant, une prière pour le combattre, autant tenter tout de suite. Car il reste peu d’options. Le seul espoir serait qu’il pleuve enfin ! Or, on en est loin.

Une première en soixante ans

Parole de météorologue, la France, et notamment son littoral méditerranéen, n’a pas connu pareille sécheresse depuis soixante ans ! Voilà qui pousse un peu plus à la résignation. C’est habituellement l’hiver que les nappes phréatiques se rechargent. Mais pas cette année ! Pas une goutte n’est tombée du ciel. De gros nuages ont bien survolé le Golfe du Lion, mais sans jamais crever. Et le constat est là, surréaliste mais bien réel.

Robinets fermés

C’est exceptionnellement tôt ! Certains villages du Var et des Alpes-Maritimes réglementent déjà leur accès à l’eau potable. Plusieurs fois par jour, fontaines et robinets cessent de couler, dans ce village des Alpes-Maritimes. En trente-sept ans de mandat, le maire de Touët-sur-Var n’avait jamais eu à interdire d’arroser son jardin, laver sa voiture ou irriguer ses terres. “Ce sera le cas jusqu’à ce qu’il pleuve enfin”, explique-t-il. Si le printemps est aussi sec que cet hiver, ce n’est pas près d’arriver. Dans ce cas, il faudra faire avec. Ou plutôt sans.

Tragique canicule

Un été mauvais. Soyons clair, dans le sud, on aime ça encore moins qu’ailleurs. Mais, s’il ne pleut pas au printemps, ce serait la seule alternative à une canicule dévastatrice. Dévastatrice avant tout pour l’environnement, mais aussi pour son petit pré carré. En effet, difficile de maintenir une végétation luxuriante et une pelouse bien verte lorsqu’on est privé d’eau.

arrosage automatique jardin luxuriant

L’eau c’est la nuit

Les préfectures sont claires. Il faut “éviter le gaspillage” en “adoptant une gestion économe et responsable de l’eau”. En bref, réduire sa consommation au strict minimum. Aussi, est-il conseillé d’arroser son jardin la nuit, de préférence avec de l’eau de pluie, et un système goutte-à-goutte. Le stade “vigilance”, qui concerne, au 8 avril 2022, l’ensemble du Var, des Bouches-du-Rhône, Nice et sa proche région, est une phase préventive. Mais déjà tout l’arrière-pays niçois est passé au stade supérieur d’alerte et réglemente l’accès à l’eau. Ces restrictions concernent près d’une centaine de communes.

Gazon synthétique mon héros !

Déjà intronisée par la mairie de Nice, pour lutter efficacement contre l’imperméabilisation des sols, la pelouse artificielle est une alliée précieuse en cas de sécheresse. Ce revêtement, qui ne nécessite aucun arrosage, séduit de plus en plus de propriétaires. La majorité d’entre eux sont, à la base, des aficionados de l’herbe naturelle. Parmi les raisons de leur désamour : un entretien trop coûteux pour un résultat médiocre. En ces temps troublés de pénurie d’eau, si on ne se résout pas à implorer un quelconque dieu de la pluie, encore peut-on choisir un gazon synthétique pour son jardin ! Alléluia !