Le gazon synthétique quand il pleut : Évitez les mauvaises surprises !

Article mis à jour 11 juillet 2024

Pour profiter pleinement d'un gazon synthétique dans votre jardin, terrasse ou balcon et éviter les mauvaises surprises en cas de pluie, il est important de choisir une pelouse de qualité, bien posée et dotée d'une bonne perméabilité pour évacuer rapidement l'eau.

Pluie, orages, intempéries et pelouse synthétique

Vous voulez bénéficier de tous les avantages d’un gazon synthétique, mais vous vous inquiétez de savoir comment réagira ce beau décor à la prochaine grosse pluie ?

Évitez les mauvaises surprises ! Qualité, pose, performances techniques… Nous pointons ici les pistes de réflexions pertinentes.

Une pelouse artificielle, si elle est de bonne qualité et bien posée, ne craint pas les sautes d’humeur climatique. Sa perméabilité doit lui permettre d’évacuer très rapidement une importante quantité d’eau. Elle est incroyablement résistante, imputrescible… et peut-être serez-vous surpris d’apprendre qu’elle peut aussi protéger votre terrain contre le ravinement !

Au sommaire dans cet article :

  1. Comment va réagir un gazon synthétique quand il pleut ?
  2. L’évacuation des eaux de pluie sur votre pelouse artificielle
  3. Questions fréquentes sur la pluie et le gazon artificiel
  4. Conclusion

 

le gazon synthétique face aux intempérie

1. Comment va réagir un gazon synthétique quand il pleut ?

Tous nos modèles de pelouses synthétiques sont composés d’une surface drainante totalement perméable. Elle possède tous les atouts pour faire face aux problèmes générés par la pluie :

1.1

Sa perméabilité : un trou tous les 15 cm

La trame du gazon artificiel Azurio est régulièrement perforée tous les 15 cm. Cette constellation de trous (d’environ 3 mm chacun), permet une parfaite, homogène et rapide évacuation des eaux de pluie sur l’ensemble de sa surface. La pluie va tout simplement passer au travers du gazon.

1.2

Un volume d’évacuation capable de faire face aux orages apocalyptiques

Dans les régions où les précipitations peuvent être violentes (épisodes cévenols, orages apocalyptiques…), il est intéressant de repérer quel est le volume d’eau que la pelouse va pouvoir évacuer par heure :

Prenons par exemple les 8 et 9 septembre 2002 dans le département du Gard. Ces jours-là, il est tombé par endroits jusqu’à 713 mm en 24 h, soit presque 30 litres à l’heure par m².
Allons encore plus loin dans les extrêmes : prenons l’épisode cévenol du 29 septembre 2014 qui a été l’un des plus violents jamais mesuré dans l’Hérault. Ce jour-là, en l’espace de trois heures, il est tombé sur Montpellier 300 mm d’eau. L’équivalent de 6 mois de pluie !

Avec une capacité d’évacuation allant jusqu’à 360 litres d’eau par heure au m², il est encore possible à nos revêtements de gazon synthétique d’écouler bien des litres avant saturation.
Tenez compte de la capacité d’évacuation annoncée. Votre pelouse artificielle, où qu’elle soit installée, sera en mesure d’évacuer l’eau de pluie, même en cas de très fortes précipitations. Assurez vous donc plutôt que votre sol, sous le gazon synthétique, réagisse bien aux eaux de pluie.

1.3

La pose d’un gazon artificiel sur un sol meuble : une arme efficace contre le ravinement

Même en cas de pluies violentes, le passage de l’eau à travers un gazon synthétique est plus régulier, plus uniforme. Ce nouveau revêtement va permettre de pérenniser le terrassement réalisé et empêchera la formation de cratères ou de sillons d’érosion. L’installation d’une pelouse synthétique permet une amélioration du drainage et préservera votre terrain d’une érosion trop violente lors des fortes pluies.

fausse herbe et pluie

2. L’évacuation des eaux de pluie sur votre pelouse artificielle : les points à ne pas négliger

En matière de pelouse artificielle, c’est aussi la qualité de pose de votre pelouse synthétique qui est garante d’un bon écoulement. L’analyse préalable de votre support doit déterminer quels sont les obstacles à une bonne évacuation et apporter une solution satisfaisante au cours de la préparation du sol.

2.1

Balcon ou terrasses : pas de “barrages de colle” autour des points d’évacuation

Lorsque vous encollez le pourtour de votre balcon ou tout autre surface dure pour y fixer la pelouse artificielle, vérifiez que la colle ne gêne pas l’écoulement : faites attention à toujours laisser un chemin suffisant pour l’eau.

2.2

Vérifiez et corrigez les pentes

Qu’il s’agisse d’un jardin ou d’une terrasse, l’eau qui ruisselle sur une pelouse artificielle suit les mêmes chemins et se comporte exactement de la même manière que sur le sol nu. À l’aide d’un jet, observez comment l’eau s’évacue sur le sol nu (avant la pose du gazon) et rectifiez les contre-pentes.

2.3

Comblez les trous et faites disparaître les flaques.

Toujours à l’aide du jet, arrosez et notez les endroits où se créent des flaches (petites mares) sur le sol nu (béton, terre…). Bouchez les cavités pour obtenir une surface où l’eau s’écoule complètement et régulièrement. Un léger ragréage peut être suffisant sur sol dur. Un remblai sur terrain meuble sera tout aussi efficace.

2.4

Sur sol meuble, vérifiez la bonne perméabilité du terrain

Réalisez avec soin la préparation de votre terrain pour en optimiser les capacités de drainage en apportant, si besoin, les matériaux nécessaires.

2.5

Attention ! S’il faut du sable, pas n’importe quel sable !

Si la préparation du sol nécessite l’apport de sable, attention de ne pas utiliser n’importe quel sable ! Il faut impérativement utiliser du sable 0/6 ou 0/4 concassé. La forme irrégulière de ses grains lui permet d’être tassé en une couche extrêmement compacte. N’utilisez pas de « sable roulé » ou « sable de maçon » dont les grains ronds ne se compactent pas et qui, sous votre pelouse, glisseront les uns sur les autres, entraînés par l’eau de pluie.

Idée directrice à retenir :
Qu’il s’agisse d’un jardin, d’un balcon ou d’une terrasse, l’eau qui ruisselle sur une pelouse artificielle suit les mêmes chemins et se comporte exactement de la même manière que sur le sol nu. Nous vous recommandons de mouiller la zone à traiter au jet et de vérifier les écoulements puis vous laisserez sécher avant la pose.

FAQ sur la pluie

3. Gazon synthétique et pluie : quelques questions fréquentes…

Il arrive fréquemment que nos clients nous posent des questions sur le comportement de la fausse pelouse quand il pleut. Voici quelques questions intéressantes qui méritaient de figurer dans cet article.

3.1

Peut-il y avoir de la moisissure sous le gazon ?

Non. Le gazon artificiel est un revêtement sain et imputrescible. Quand l’eau qui le traverse est correctement évacuée, il sèche rapidement et aucune retenue d’humidité ne favorise la croissance de moisissures.

3.2

Peut-on poser un gazon synthétique sous la pluie ?

C’est déconseillé. L’eau empêcherait les bandes préencollées de fixer correctement les lés entre elles.

3.3

Le gazon synthétique met-il longtemps à sécher après la pluie ?

Vous allez être surpris du peu de temps qu’il faut avant de pouvoir à nouveau s’ébattre sur une pelouse artificielle après un nettoyage au jet, une ondée ou un gros orage ! L’humidité va disparaître bien plus rapidement que sur la terre nue… et sans faire de boue !

3.4

La perméabilité de ma pelouse artificielle va-t-elle diminuer avec le temps ?

Ce qui pourrait limiter la perméabilité de votre gazon, c’est l’obstruction de sa trame. Sur sol meuble, un géotextile est installé sous le gazon afin d’empêcher la terre ou le sable de venir boucher les trous. Sur un sol dur (terrasse ou balcon) un nettoyage annuel au karcher suffit à dégager le passage de l’eau.

3.5

L’humidité va-t-elle faire rouiller les clous de fixation ?

Oui ! Et c’est tant mieux ! Sur un sol meuble, nous vous recommandons de fixer votre pelouse artificielle (sur son pourtour uniquement) avec des clous qui rouillent :
La rouille va s’amalgamer à la terre et constituera en quelques mois la fixation la plus solide qui soit…

3.6

La colle sur les dalles ou sur le béton résiste-t-elle bien à l’eau ?

Oui. Si vous utilisez une colle polyuréthane bi composante spécialement prévue pour coller le pourtour de votre pelouse synthétique posée sur une dalle béton. Elle défiera le temps sans faillir.

Conclusion

4. Ne vous souciez plus de l’impact de la pluie sur votre gazon !

En conclusion, n’hésitez pas à vous informer sur les caractéristiques techniques des différents produits qui vous sont proposés et à prendre conseil auprès des poseurs professionnels de pelouses synthétiques. Vous bénéficierez de leur expertise et de leur savoir-faire pour orienter vos choix. Un choix éclairé et une pose minutieuse vous préserveront de toute mauvaise surprise. L’espace accueillant que vous allez créer en installant une pelouse artificielle sur votre balcon, aux abords de votre piscine ou autour de votre maison, ne craint pas la pluie, même pas celle des plus forts orages.